bandeau imageDRDJSCS PACA

DRDJSCS PACA

Direction Régionale et Départementale Provence Alpes Côte d'Azur
Retour à la page d'accueil

Vers qui se touner ?

Article Lutte contre les violences sexuelles dans le domaine du sport 25/05/2011

Même si la notion de risque ou de danger est parfois difficile à évaluer, la loi oblige toute personne à porter à la connaissance, à signaler, par écrit ou par téléphone (téléphone vert « 119 ») à toute autorité administrative ou judiciaire le cas d’enfant maltraité, faisant l’objet d’atteinte sexuelle ou de privations dont il aurait connaissance (article 434-3 du Code pénal).


Tout sportif peut s’adresser à la personne de son choix, mais il doit le faire impérativement afin de ne pas s’inscrire dans une spirale négative.

Il va de soi que les agents des services médicaux tenus par le secret médical peuvent être en première ligne.

Mais, les parents, les amis ou des proches en qui on a toute confiance sont à même d’aider ou de conseiller la victime.

Toutefois, il existe une institution à l’écoute des personnes concernées : l’INAVEM.


L’INAVEM est la Fédération nationale des associations d’aide aux victimes créée en 1986.

Son objet est de promouvoir et de développer l’aide et l’assistance aux victimes, les pratiques de médiation et toutes autres mesures contribuant à améliorer la reconnaissance des victimes.

Plus de 150 associations d’aide aux victimes généralistes accueillent toute personne qui s’estime victime d’une infraction.

Elles pratiquent l’écoute, l’aide psychologique, l’information sur les droits et l’accompagnement social des victimes.

Un numéro national d’aide aux victimes existe :
composez-le « 08 VICTIMES » soit le 08 842 846 37, sept jours sur 7, de 9h à 21h au prix d’un appel local.

Pour toute information : tel : 01 41 83 42 07 ou 08victimes@inavem.org