bandeau imageDRDJSCS PACA

DRDJSCS PACA

Direction Régionale et Départementale Provence Alpes Côte d'Azur
Retour à la page d'accueil

Quelques définitions

Article Promotion de la santé par la pratique des activités physiques et sportives 6/06/2011

La prévention de la santé et la protection des sportifs comptent parmi les priorités du Ministère des Sports.

Activité Physique
Elle est une composante importante de la vie quotidienne et un facteur majeur de la santé.
L’évolution des modes de vie dans notre société conduit à la réduction de la durée et de l’intensité de l’activité physique habituelle.
L’activité physique au sens large inclut tous les mouvements effectués dans la vie quotidienne et ne se réduit pas à la seule pratique sportive. Elle représente tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation d’une dépense d’énergie au dessus de la dépense de repos. C’est donc : marcher, jardiner, danser, bricoler, jouer avec les enfants, faire du sport,…
Les principales caractéristiques d’une activité physique donnée sont :
-  l’intensité,
-  la durée,
-  la fréquence et le contexte dans lequel cette activité est pratiquée.
A noter que les activités physiques occupationnelles, ponctuelles, improvisées ne sont pas suffisantes.
Le contexte représente trois domaines : l’activité professionnelle, les activités de loisirs incluant l’activité sportive, le cadre domestique et la vie courante.

Les bienfaits de l’activité physique sont de trois ordres :
-  elle protège votre santé et prévient des effets néfastes de la sédentarité et du vieillissement,
-  elle améliore votre condition physique et vous permet de maintenir votre autonomie,
-  elle permet de maintenir une bonne qualité de vie en vous initiant à une bonne hygiène de vie corrélée à un équilibre alimentaire,
-  elle maintient le lien social.
Ces bienfaits s’exercent à tous les âges. Il n’est jamais trop tard pour débuter.

Aptitude physique représente les capacités globales (cardio-respiratoires, ostéomusculaires et psychiques) d’un individu pour réaliser une activité physique donnée.

Condition physique est le niveau d’entraînement physique et psychique minimum requis pour satisfaire aux exigences d’une activité physique donnée.

Entraînement physique est une activité physique planifiée, structurée, répétitive dont le but est d’améliorer ou maintenir les capacités d’un individu.

Handicap
« Constitue un handicap, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant » (art L. 114 N de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et le citoyenneté des personnes handicapées).

Prévention primaire
Il s’agit de l’intervention qui vise à réduire autant que possible le risque de maladie, sa survenue ou ses conséquences.

Prévention secondaire
Il s’agit de l’intervention qui cherche à révéler l’atteinte (dépistage) pour prévenir l’aggravation de la maladie (ou un désordre psychologique ou social) par des soins précoces.

Prévention tertiaire
Il s’agit de l’intervention visant à éviter les rechutes ou les complications. Il s’agit alors d’une réadaptation médicale, psychologique ou sociale.

Santé
Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la Santé est un droit fondamental de l’homme et un investissement social.
« La santé est un état de bien être total physique, social et mental de la personne. Ce n’est pas la simple absence de maladie ou d’infirmité ».

Santé publique
Déjà en 1946 la Constitution française dans son préambule annonce :
« La nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs ».
Les finalités de la santé publique sont de protéger, promouvoir, restaurer l’état de santé de l’ensemble de la population en s’attachant à corriger les inégalités.

Sédentarité
Le comportement sédentaire ne représente pas seulement une activité physique faible ou nulle mais correspond à des occupations spécifiques dont la dépense énergétique est proche de la dépense de repos (regarder la télévision, jouer aux jeux vidéo, travailler sur l’ordinateur, lire,…).

La sédentarité se caractérise par l’absence d’activité physique régulière. Elle est une dépense énergétique très faible qui provoque des facteurs de risque au niveau cardio-vasculaire, articulaire ou dans les cas de certains cancers.
La sédentarité et l’inactivité physique correspondent à moins de 30 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à intense donc provoquant un essoufflement léger.
Une personne ne faisant que huit ou quinze jours de ski par an ou trois ou quatre semaines de randonnée l’été est considérée comme une personne sédentaire.

A noter que les personnes en situation de handicap mental ou psychique courent un risque lié à la sédentarité plus fort que la population ordinaire.
Elles peuvent entrer facilement dans la catégorie des personnes sédentaires pour cause de déconditionnement physique, de perte d’autonomie, de surpoids voire d’obésité.

La sédentarité se calcule en nombre de pas quotidien, ainsi :
-  en dessous de 5 000 pas par jour c’est un cas de sédentarité
-  on est faiblement actif entre 5 000 et 7 500 pas par jour,
-  modérément actif entre 7 500 et 10 000 pas par jour,
-  actif au dessus de 10 000 pas par jour.

Sport
C’est une activité physique réglementée, codifiée par une fédération, qui se déroule dans un temps et dans un espace en vue d’une compétition visant l’accomplissement d’une performance.