bandeau imageDRDJSCS PACA

DRDJSCS PACA

Direction Régionale et Départementale Provence Alpes Côte d'Azur
Retour à la page d'accueil

Quelques définitions

Article Promotion de la santé par la pratique des activités physiques et sportives 24/01/2018

Prévention universelle, ex primaire  :
il s’agit d’une intervention qui vise à réduire le risque de survenue de maladie ou d’altération de la santé, sans cibler une maladie ou un risque particulier.

Prévention orientée, ex secondaire  :
il s’agit d’une intervention qui cherche à prévenir un risque particulier, par exemple un cancer du sein, un infarctus du myocarde, chez une personne à risque particulier d’une telle affection.

Prévention chez les patients, ex tertiaire  :
il s’agit d’une intervention visant à éviter les récidives ou les complications. Dans la culture médicale courante, il s’agit d’un traitement.

Pathologie :
"la pathologie est la science des maladies ; on parle également de physiopathologie quand on étudie les dysfonctionnements de la physiologie, d’étiopathologie quand on étudie les causes des maladies. Le mot pathologie ne prend pas de pluriel ; il n’a jamais été synonyme de maladie (utiliser plutôt « affection »). Mais il est désormais employé comme tel dans le langage courant, y compris dans la loi, et par des soignants eux-mêmes…".

Sédentarité  :
elle correspond au temps passé assis ou couché hors sommeil. Il s’agit d’un facteur de risque de maladies et de mortalité indépendant de l’inactivité. Le comportement sédentaire ne représente pas seulement une activité physique faible ou nulle mais correspond à des occupations spécifiques dont la dépense énergétique est proche de la dépense de repos (regarder la télévision, jouer aux jeux vidéo, travailler sur l’ordinateur, lire…).
Pour lutter contre elle, on préconise de marcher 10 000 pas par jour, en s’équipant éventuellement d’un podomètre, dans le cadre des activités de la vie quotidienne.
L’inactivité physique quant à elle correspond à l’absence d’atteinte d’un temps quotidien d’activité physique d’intensité modérée à intense donc provoquant un essoufflement léger.
L’OMS recommande ainsi 30 minutes quotidiennes ou 25 minutes intense 3 fois/semaine, mais atteindre le bénéfice maximal en termes de réduction de mortalité toutes causes nécessite de réaliser quotidiennement jusqu’à 90 minutes d’activité modérée ou 45 minutes intense.
A noter que les personnes en situation de handicap mental ou psychique courent un risque lié à la sédentarité plus fort que la population ordinaire.

Sport :
C’est une activité physique réglementée, codifiée par une fédération, qui se déroule dans un temps et dans un espace en vue d’une compétition visant l’accomplissement d’une performance. Le concept de sport santé est venu bouleverser cette acception.